French (Fr)Espa√Īol(Spanish Formal International)English (United Kingdom)
Projets d'aide actuels

La liste des projets d'aide déjà concrétisés depuis 2007 se trouve dans la section "Aide déjà apportée".

En 2016-2017, nos projets en cours sont les suivants:

1.  "Parrainage d'√©coliers / √©coli√®res": √† la fin 2010, 18 √©coliers et √©coli√®res d√©favoris√©s b√©n√©ficiaient de parrainages pour le co√Ľt de leur √©colage, √† raison d'environ 650 CHF par enfant et par ann√©e scolaire. Gr√Ęce √† l'"Action de No√ęl" d'un coll√®ge valaisan, le Coll√®ge de la Planta √† Sion, qui avait oeuvr√© en faveur de notre Association au temps de l'Avent et de No√ęl 2010, 16 nouveaux √©coliers avaient trouv√© un parrain ou une marraine suisse. Depuis, gr√Ęce √† une donation importante de la "Fondation Les Enfants d'Abord" et √† d'autres personnes g√©n√©reuses, d'autres √©coliers ont trouv√© preneur. En avril 2015, 47 √©coliers / √©coli√®res √©taient  parrain√©s par le biais de l'Association. Notre but √©tant d'atteindre le nombre de 50 enfants et ensuite d'assurer autant que possible la continuit√© de leur √©ducation.  Fin 2015, gr√Ęce √† une deuxi√®me "Action de No√ęl" du Coll√®ge de la Planta √† Sion en notre faveur, d'autres √©coliers d√©favoris√©s ont pu √™tre parrain√©s. En 2016,  66 √©coliers / √©coli√®res d√©favoris√©s sont parrain√©s par le biais de notre Association. En 2017, 58 √©coliers / √©coli√®res sont parrain√©s.

Ci-après vous trouverez 3 dossiers d'enfants encore en recherche d'un parrainage, avec leur photo et leur brève histoire.

 

 2. "Ferme, Laiterie / Fromagerie de Pa'i Puku": le troupeau de vaches laiti√®res est maintenu √† environ 26 vaches laiti√®res et un taureau. Les vaches sont traites deux fois par jour et la production mensuelle du troupeau est en moyenne de 7'500 litres, enti√®rement consomm√©s par les r√©sidents, sous forme de lait, de yoghourt ou de fromage. Les veaux femelles sont gard√©s √† la Ferme et √©ventuellement remplacent les laiti√®res devenues st√©riles. Les vaches st√©riles sont consomm√©es sur place.  Les veaux m√Ęles sont gard√©s quelques mois, puis vendus. La Ferme compte aussi une centaine de ch√®vres et un nombre variable de cochons, tous ces animaux servent √† nourrir les 550 r√©sidents. Le tracteur du Centre et nos 4 machines agricoles sont utilis√©s pour maintenir un stock de foin en balles, sous le toit d'un hangar √† l'abri de la pluie. Gr√Ęce √† cette r√©serve de foin, le b√©tail est nourri m√™me en cas de s√©cherresse prolong√©e, ou de terrains inond√©s par les pluies. Deux employ√©s (cow-boys) du Centre, form√©s par notre consultant Gerber et aid√©s par des groupes d'√©coliers, s'occupent du troupeau, des foins, du lait / yoghourt / fromage, de la boucherie.

Depuis l'ann√©e de la construction de la laiterie / fromagerie, nous avions mandat√© dans un premier temps M. Werner Gerber, Ing√©nieur agronome d√©j√† mentionn√©, pour un suivi des activit√©s de la ferme de Pa'i Puku, de la production de lait, de la fabrication du fromage et de yoghurt ainsi que de pr√©voir les p√Ęturages et le foin n√©cessaire pour le troupeau de vaches. Depuis avril 2013, ce mandat de surveillance et conseil a √©t√© donn√© √† l'entreprise (ONG) dirig√©e par M. Gerber, MICROLAC.  M. Gerber lui-m√™me est en contact email avec le management du Centre et visite aussi la Ferme lorsque cela s'av√®re n√©cessaire. L'apport de la Ferme dans la nourriture des r√©sidents est de plus en plus importante. Le mandat de MICROLAC se termine en Mars 2017 et nous jugerons √† cette date si le management du Centre et leurs employ√©s sont assez experiment√©s pour g√©rer cette Ferme eux-m√™mes, ce qui est le but depuis le d√©part.

 

3. Production de pulpe de fruits: L'alimentation des 500 √©coliers r√©sidant √† Pa'i Puku s'est bien am√©lior√©e depuis 2007, avec un apport de lait, de yoghourt, de fromage, de l√©gumes et de viande produits par la Ferme, cependant les r√©sidents manquaient totalement de fruits. Ils re√ßevaient une ou deux fois par mois, une orange ou une banane, la camionette du Centre amenant quelquefois des sacs d'oranges ou des r√©gimes de bananes de la capitale. Or, alors que les fruits ne poussent pas dans le chaco √† cause de la salinit√© du sol, √† l'est du Paraguay - l'Oriente, √† 300 km de Pa'i Puku - qui a une autre topographie et un autre sol que le chaco - les fruits poussent naturellement dans la nature, des mangues, pamplemousses, goyaves, fruits de la passion, maracujas, bananes, oranges et d'autres encore. La majorit√© de ces fruits naturels pourrissent sur place, car ils ne sont pas r√©colt√©s, √©tant trop loin du march√© ou l'√©tat des routes ne permettant pas le transport. Depuis quelques mois, des femmes de familles modestes group√©es dans une Coop√©rative, cueillent ces fruits et les transforment en pulpe de fruits - en les chauffant √† 45¬į et y ajoutant du sucre, de la st√©via et un peu d'acide citrique pour la conservation. Ce produit est vendu en bidons de 20 kg, r√©utilisables. Apr√®s discussion avec les responsables du Centre, en juillet 2015 nous avons fait un essai de 5 mois, de fourniture au Centre de cette "pulpe de fruits", √† raison de 200 kg par mois. Cette pulpe de fruits vari√©s, est  m√©lang√©e au yoghourts produits par la Ferme de Pa'i Puku, ainsi qu'au pain fabriqu√© sur place et entre donc dans l'alimentation des r√©sidents. Bien que ne rempla√ßant pas enti√®rement des fruits frais, cette pulpe contient encore beaucoup des ingr√©dients et vitamines des fruits et est un apport tr√®s bienvenu √† l'ordinaire des repas et donc √† la bonne sant√© des 500 √©coliers. Depuis f√©vrier 2016, nous fournissons r√©guli√®rement cette "pulpe" au Centre (Co√Ľt env. 6'500 CHF par ann√©e scolaire, emballage et transport inclus). En 2017, nous avons fourni 2'400 kg de pulpe. Nous avons le financement de ce projet pour l'ann√©e 2018 et nous recherchons le financement pour 2019.